I.  Introduction

 Le présent plan de travail particulier du CFAL pour la province de Liège fait référence au plan de travail transversal des bureaux régionaux d’arbitrage de l’ACFF.

 Il n’est nullement question de mettre en cause ce plan transversal mais la spécificité de la province de Liège nous permet de développer en interne un plan plus ambitieux encore au niveau de la formation des jeunes arbitres.

 Dans ce plan de travail spécifique, lorsqu’il sera fait référence au mot « arbitre », cela comprendra aussi bien la fonction d’arbitre que celle d’assistant.

 

II. La mission

 Le Centre de Formation des Arbitres de Liège est une structure du BRA de Liège qui a pour mission de prodiguer  aux jeunes éléments prometteurs, une formation complète et accélérée mais non précipitée, qui leur permettra d’évoluer rapidement vers les plus hautes divisions de la province voire vers celles sous le contrôle de l’ACFF.

III. Les objectifs

 Pour atteindre sa mission, le C.F.A.L. s’est fixé des objectifs dans chaque catégorie, mais avec des degrés de priorité différents en fonction du groupe auquel appartiennent les arbitres, au niveau des trois domaines suivants :

 Physique  

  • tests physiques programmés en début de saison pour les arbitres talents et AAESP ; des entraînements-tests seront aussi organisés pour d’autres catégories en cours de saison et permettront d’évaluer la condition physique des arbitres et assistants
  • entraînements hebdomadaires placés sous la houlette d’une équipe de préparateurs diplômés ; toutes les catégories sont conviées aux entraînements classifiés « Nationaux» et si possible une seconde fois lors des entraînements classifiés de « complémentaire ». Les arbitres talents  et AAESP sont cependant susceptibles d’y participer chaque semaine.
  • programme d’échauffement d’avant-match préparé par entraineur provincial
  • programme de maintenance de condition et/ou de préparation à la saison nouvelle

 Technique 

  • un arbitre du CFAL sera vu plusieurs fois par le même formateur pour mettre en avant ses capacités de mise en application des conseils reçus ; il revient au chef de groupe de moduler la fréquence en fonction de l’évolution des prestations.
  • chaque arbitre se verra attribué un « référent » dont la fonction sera de garder le contact le plus proche et régulier possible afin de maintenir intacte sa motivation à la participation de sa propre évolution. Le « référent » veillera aussi à emmener l’arbitre à une de ses missions pour lui apporter « en live » les commentaires sur la prestation d’un collègue-arbitre ; cet accompagnement par formateur « référent » sera organisé pour les catégories ASP et ESP
  • des formations au terrain seront organisées en cours de saison, soit collectives par catégorie ou partie de catégorie (ex. talents avec ou sans assistants), soit plus précises et par petits groupes avec son « référent »
  • lors de chaque activité ou entraînement du CFAL, une attention particulière sera apportée aux lois du jeu, pour éviter en priorité des erreurs d’arbitrage.
  • Divers ateliers seront organisés, que ce soit sur terrain ou en salle avec séquences vidéo, analyses, débats et évaluations.

     

    Mental  

  • aire partie du CFAL ne veut pas dire en faire partie indéfiniment : la formation est limitée dans le temps
  • à tout moment, tout arbitre peut être amené à quitter le CFAL mais cela ne signifiera en rien une mise à l’écart voir un abandon ; chacun évolue à son rythme et rien n’exclut un retour éventuel au centre.
  • l’arbitre doit disposer d’un caractère d’acier : on ne monte pas sur le terrain pour se voir féliciter ; il faut savoir surmonter et vaincre les « coup de blues » à la suite de remarques désobligeantes de la part des acteurs et spectateurs.
  • avoir se remettre en question est une qualité indéniable et permet de se repositionner vis-à-vis de soi-même ; il ne peut être question de vouloir se comparer à un collègue
  • en vue de progresser, chaque arbitre est invité à transcrire dans un cahier de formation les conseils et recommandations prodigués lors de l’entretien d’après match

                                                  +++++++++

    En début de saison, le responsable du CFAL et les chefs de groupe établiront en commun un programme de formation en tenant compte de la catégorie à laquelle l’arbitre appartient.

     

    A l’issue de ce programme, l’arbitre qualifié de compétent devra posséder les aptitudes nécessaires pour une bonne gestion de la rencontre pour laquelle il est désigné, mais en aucun cas le jeune âge ne pourra être un obstacle à une progression réfléchie. 

 


 

 

 

IV. Les Critères d’admission

 

 Pour accéder au C.F.A.L., l’arbitre devra posséder au départ une grande partie des dispositions suivantes, légèrement pondérées en fonction de la sous-catégorie :  

  • Une condition physique de sportif lui permettant de mener sa rencontre à son terme tout en gardant la maîtrise des débats ; en outre, les talents et les AAEsp devront être en mesure de réussir les tests physiques proposés ; 
  • Une disponibilité tant au niveau des désignations pour diriger les rencontres que pour participer aux activités du centre de formation, y compris aux entraînements hebdomadaires; 
  • Une attitude générale affichant des qualités éducatives et intellectuelles évidentes et témoignant d’une discipline élémentaire; 
  • Une technique appréciable dans la perception, l’appréciation et l’application des lois du Jeu ;  
  • Une force de caractère et un mental à toute épreuve lui permettant de gérer les évènements à leur juste mesure ; 
  • L’ambition et l’envie de pratiquer son sport suivant  les dispositions précitées. 

    Avant de proposer un arbitre au CFAL, chaque formateur aura le souci  d’apprécier chez le candidat TOUTES ces dispositions.  

     

    V. Les moyens mis en œuvre

     

    Pour répondre aux objectifs, le CFAL dispose et met en œuvre les moyens suivants : 

 

  • installation du CREF à Blegny avec un terrain synthétique (et/ou semi) pour les préparations physiques et les formations pratiques de positionnement et déplacement + une salle de formation pour les séances théoriques
  • encadrement par des formateurs spécifiques, acquis plus particulièrement à la formation des jeunes, avec aussi ponctuellement le concours extérieur de l’académie ACFF de l’arbitrage
  • encadrement physique : préparation et maintenance par des cadres diplômés
  • moyens techniques : pc et projecteurs portables, caméra pour filmer et découper des séquences par thème de prestations inhérentes aux arbitres du CFAL, chronos et matériel de diffusion.
  • cahier de formation pour retranscription des principaux conseils et recommandations